Réussir ton objectif détox et purifier ton organisme afin de lui insuffler une nouvelle énergie !

Réussir ton objectif détox et purifier ton organisme afin de lui insuffler une nouvelle énergie !

La cure détox, c’est quoi ?

Comme le moteur d’une voiture, l’organisme s’encrasse. Il accumule des déchets, les toxines, qui, à la longue, perturbent son fonctionnement et génèrent de la fatigue, un foie chargé, des intestins chamboulés, un teint terne, des cheveux et des ongles affaiblis, de l’irritabilité, de la déprime, une moindre résistance aux infections…

Ces toxines ont deux origines : intérieures, l’organisme fabriquant lui-même des déchets ; extérieures, liées à l’environnement (mauvaise alimentation, pollution, tabac, alcool, médicaments, additifs…).
En principe, le corps évacue ces déchets. Mais il peut arriver que leur accumulation soit trop importante et qu’il ne puisse y faire face.​ Les cures détox sont destinées à le purifier afin de lui insuffler une nouvelle énergie.

Il en existe plusieurs, variables par leur durée (24 heures, 3 jours, 1 semaine, parfois 1 mois – mais sous surveillance et au grand maximum) et leur composition selon que la cure détox soit axée sur les fruits, végétariens, à base de bouillons de légumes.

Pourquoi une cure détox peut-elle faire du bien ?

Dans le monde moderne, nous sommes tous concernés par l’accumulation des toxines. Que ce soit à la suite d’une surcharge alimentaire (fêtes de fin d’année par exemple), d’un excès de stress ou de travail (période d’examens), d’une maladie ou, tout simplement, à cause d’une mauvaise hygiène de vie persistante (manque d’activité physique, tabac, abus de plats préparés, exposition à la pollution…), une cure est la bienvenue.

 

Les symptômes qui peuvent justifier une cure détox

Une cure detox s’impose lorsqu’un ou plusieurs de ces symptômes se manifestent : abus de sucre et de gras, fatigue chronique et sommeil difficile, peau terne, troubles intestinaux, yeux cernés, nausées et problèmes digestifs, douleurs musculaires et articulaires, cheveux ternes ou gras, migraines, rétention d’eau, anxiété, déprime, stress aigu…

Pourquoi certains sont contre ?

L’idée selon laquelle ces cures nettoieraient les organes de la quantité de polluants et pesticides auxquels nous sommes confrontés peut sembler simpliste. Il faut plus que 2 jours de bouillon pour débarrasser l’organisme de ces toxines !

Le meilleur moyen de ne pas accumuler les déchets est encore de s’y exposer au minimum. En revanche, pour apaiser le système digestif, la  cure détox fait peu souvent l’objet de remise en cause. Il s’agit alors de faire attention aux moyens employés ; les marques ayant trouvé dans les cures détox, une poule aux œufs d’or pour nous vendre tout et n’importe quoi sous l’étiquette « détox » !

Quant au jeûne total, il constitue selon certains médecins une ineptie. Non seulement, mal mené, il affaiblirait l’organisme en le privant des nutriments nécessaires à son fonctionnement, mais en plus, il génèrerait le contraire de l’effet recherché en favorisant la production de toxines.

Le débat fait rage, alors que les médecines chinoise et indienne par ex. l’utilisent depuis des centaines d’années. La recherche médicale n’a pas totalement écarté ses bienfaits, mais jeûner ne doit pas relever d’une simple lubie.

Et si je me lançais dans une cure, détox ?

Ici ce que j te propose est un programme simple pas de jeune, etc.. Ce programme à été conçu afin de te permettre de n’intégrer à ton mode de vie des habitudes simples qui permettra à ton organisme de se nettoyer régulièrement donc rien de drastique.

Par exemple une liste d’aliments à évitez ou à supprimer dépendamment du niveau de ton implication au programme, des recettes, des boissons, des habitudes de vie et un programme d’entrainement alliant yoga detox, raffermissement et musculation.

 

AU PROGRAMME

Supprime certaines substances : sucres raffinés, graisses saturées (viande rouge, fromage, charcuterie…), tabac, alcool, café, produits animaux, plats préparés et produits industriels. Supprime le gluten et les produits laitiers.

Privilégie le naturel : Bois au moins 1,5 l d’eau par jour, des aliments bio, des herbes aromatiques, des petits fruits, et surtout des légumes, des tisanes voire un peu de thé (mais attention à la dose de théine et de caféine qu’il contient).

Les bouillons constituent également un excellent apport de sels minéraux durant une cure détox.

Révise ton hygiène de vie : Pour drainer, favorise ce qui engendre une sudation : sauna et hammam, exercice physique, tisanes sudorifiques (fleurs de sureau, salsepareille, pulmonaire officinale…).

Pour permettre à ton organisme d’éliminer, accorde-lui du repos.Pense aussi à t’offrir un drainage lymphatique : ce massage améliore la circulation de la lymphe, qui ramasse les déchets cellulaires et les évacue, via le système sanguin.

Mets-toi aux plantes : En gélules ou en infusions : l’orthosiphon, la piloselle et les queues de cerise sont diurétiques, le charbon attire les toxines du tube digestif et les évacue par la voie intestinale, la menthe poivrée et la boldo facilitent le travail du foie, la mauve et la bourdaine stimulent le transit.

Des bonnes protéines

Pour que ta cure détox ne se résume pas à un programme de privation totale, il te faut des protéines. Tu vas aller les chercher dans des aliments sains, qui ne demandent pas à tes intestins un gros effort de digestion. Donc non aux fromages (trop gras) et à la viande rouge.
Et oui au poulet et aux escalopes (bio ou label Rouge, sinon tu te bouffes trop d’hormones), sans sauce grasse ni crème évidemment, et surtout oui au poisson blanc et aux fruits de mer. Sans mayo, malheureuse ! Là, le citron devient ton meilleur allié.

Une bonne huile

D’abord ton huile, tu la prends bio, sinon elle va concentrer tous les pesticides.

Non, pour ton programme détox, tu choisis une huile riche en oméga 3 comme celle de colza ou de noix, parfaite dans les salades. Mais tu peux aussi varier les plaisirs avec une bonne huile d’olive, ou de coco que l’organisme assimile très bien. Les nutritionnistes sont formels, il ne faut pas bannir tous les lipides, il faut juste mieux les choisir et éviter l’excès d’acides gras saturés.