fbpx
 

Méditations actives

Méditations actives

Vous pouvez utiliser ces méditations quotidiennement au début ou à la fin de votre pratique de yoga, ou pour vous rafraîchir après votre routine d’entraînement. Si vous êtes nouveau à la méditation, je vous guiderai à travers le processus de méditation active. Plutôt que de simplement nous asseoir et fermer les yeux pour méditer, nous allons plutôt étirer et renforcer le corps à travers des étirements de style yin et restaurateur, tout en nous concentrant sur différentes vertus.

MÉDITATION ACTIVE GUIDÉE SOUS HYPNOSE humaniste et technique Pnl

Lorsque l’on parle de méditation ou de technique de méditation, pour la plupart des gens non-initiés les choses sont souvent confuses. Pourtant, la définition de « méditation » se définie comme l’action de penser ou de réfléchir profondément à un sujet. Ce dernier peut être quelque chose d’important pour soi ou pour sa famille. Le but est de trouver véritablement les ressources permettant la réalisation de « ce quelque chose d’important ».

Cette forme de méditation permet de communiquer avec l’inconscient afin de régler et de déverrouiller un grand nombre de blocage. Puis de mettre en place une stratégie de changement débloquant le développement de ressources, activant les solutions.

Le conscient et l’inconscient

Le conscient : c’est tout d’abord la partie « matière », notre corps et ce dont nous avons conscience : sa taille, sa forme, son poids, sa hauteur. Le conscient c’est également un nombre incalculable d’informations et d’apprentissages. C’est l’éducation que nous avons reçu de nos parents, les études que nous avons suivi et notre parcours social et culturel. Ensuite, ce sont toutes les expériences positives et négatives de notre vie, depuis notre naissance jusqu’à aujourd’hui. Comme des programmes dans un ordinateur, qui font que nous fonctionnons comme cela, aujourd’hui, ici et maintenant. Cependant, notre conscient ne représente que 10% de notre potentiel véritable.

L’inconscient : disons qu’il s’agit alors d’une autre dimension au-delà de nos limites conscientes, séparé par une sorte de frontière. Au-delà de nos limites conscientes, un autre espace, vaste, infini, un endroit extraordinaire qui contient l’essentiel de nos ressources et de nos capacités. En fait, 90% de celle-ci. C’est à dire, contenant les solutions dont nous avons besoin. Le métaphorisme et le symbolisme, est le langage de l’inconscient.

Le conscient et l’inconscient

Le langage de l’inconscient est augmenté de toutes les spécificités c’est-à-dire que le sens donné à tel ou tel mot, son intonation, sa connotation, etc, est propre à chaque individu. Ce langage serait pour lui la langue maternelle déformée par les particularités de celui qui l’utilise et se constituerait par apprentissage familial, reflétant la façon dont réagit l’individu de manière personnelle face au sujet.

Par exemple, si le mot « escro » possède une définition universelle et peu variable, le sens qu’il revêt pour chacun n’est pas identique, mais plutôt semblable (et pas toujours) : il dépend également du contexte et des circonstances, sa connotation peut être très négative (pour quelqu’un qui se serait fait rouler par un escroc) ou très peu négative (par exemple, pour une mère disant en souriant à son enfant, qu’il est un escroc car il lui a menti).

L’inconscient, structuré comme un langage, n’est pas pour autant universel mais très spécifique à chacun d’entre nous, c’est pourquoi on s’accorde à considérer un langage relativement universel et invariant, tout en sachant qu’il existe en fait autant de langages, de langues, que d’hommes, chacun ayant sa propre « langue ».

Comment utiliser le language de l’inconscient ?

En tant que hypnothérapeute humaniste je guiderais la séance de part l’utilisation de techniques et de métaphores appartenant au langage de l’inconscient vous guidant ainsi sur le chemin de votre grande conscience sur votre X.

Tout chemin, qu'il soit spirituel ou orienté vers un plus grand bien-être, est en partie une discipline personnelle qui implique que nous fassions le choix de la faire et que nous en prenions la décision.

La méditation active est une méditation en conscience.

Méditer, voici un grand mot qui revêt sa part de mysticisme et qui semble réservé aux yogis professionnels qui vivent loin de nos rythmes de vie modernes. Or rien n’est plus faux : la méditation est très simple, et tellement adaptée pour résister à cette pression extérieure constante. S’asseoir, fermer les yeux, respirer, se calmer, être soi-même. Puis travailler sur nous. Les résultats d’un processus tellement simple peuvent être tout à fait surprenants, surtout si nous le pratiquons régulièrement. Nous nous sentons toujours mieux après une séance de méditation : plus centré, plus présent, plus aimant, plus clair, plus disponible, plus réceptif à notre intuition. Il n’est pas nécessaire qu’une méditation soit longue pour être bénéfique, mais plutôt être pratiquée régulièrement.