Les émotions conduisent aux compétences

Les émotions conduisent aux compétences

Les émotions conduisent aux compétences. Elles nous dictent notre comportement, nous font filtrer les informations et structurer notre expérience. Il est donc nécessaire de comprendre ces processus.

Par exemple je vous invite à prendre conscience de  l’état émotionnelle dans lequel vous vous trouvez en ce moment. Êtes –vous curieux ou intéressé? Êtes vous calme ou agité?

Pour répondre à ces questions, vous devez savoir faire la différence entre ces émotions. Quelle est la différence entre être curieux et intéressé. Entre calme et agité.

Les émotions ont une composante physique, corporelle, et cognitive mentale.

Donc même si une émotion forte que vous ressentez a un sens pour vous, il est fortement possible que vous n’en soyez pas conscient. Par contre vous le percevez comme de la gène, de la peur, de la tension, de la détente donc de manière corporelle.

Nos émotions notre comportement, notre façon de penser et le contexte que nous percevons font partie intégrante de notre expérience, c’est ce que l’on nomme une structure interne.

Nous appelons les composantes internes de cette structure » des opérateurs émotionnels ». Les modèles des canaux de représentation et des Méta-Programme présentés a cette étape constituent des outils précieux pour nous permettre de comprendre comment nous fonctionnons. Processus de distorsion, de comparaisons, de généralisation, sélection, omission. Ce sont des processus propre à chacun qui en disent beaucoup sur notre façon de créer notre vie et c’est un excellent outil à découvrir c’est lui qui permet de faire différemment. Ça fait partie de apprendre a se connaitre.

Si on reviens à la structure interne des émotions je vous invite à réfléchir sur ceci.

Connaissez vous la différence entre la peur et l’anxiété?

La ressemblance entre frustration et déception ?

Quel est le lien entre le pouvoir et la colère ?

Pour pouvoir décrire ces connexions il vous faut un  minimum de vocabulaire.

Après tout « avoir peur «, n’est pas aussi précis « qu`être anxieux ».

» Être frustré » est plus actif qu« être déçu « parce que la frustration vas vous pousser à faire quelque chose, tandis que la déception ne vous amène pas nécessairement à faire quelque chose de différent. La sensation du pouvoir est aussi proactive que la colère mais moins focalisée, parce que la colère est en général dirigée contre quelque chose de spécifique.

Si on s’arrête  par exemple sur la différence entre « l’espoir « et « l’anticipation « ce sont 2 émotions apparentées tout en ayant une structure différente. D’un coté l’anticipation est tournée vers l’avenir et a une composante active. De l’autre l’espoir, également tournée vers l’avenir, a une composante d’attente plus passive.

Si on prends maintenant la différence entre la frustration et la déception. Alors que la déception est passive, quel fait le point sur le passé sans vraiment espérer de changement pour l’avenir, la frustration est active, elle a besoin d’un exécutoire et joue un rôle de moteur pour l’action.

Le modèle des système de représentation vas te permettre de développer la connaissance de ce que tu as de ces paramètres.

C’est une méthode qui te permet de penser en ternes de modèle d’émotions plutôt qu’en terme d’émotions elles-mêmes.