Les différents Bandhas du yoga

Les différents Bandhas du yoga

Dans la pratique du yoga, différents termes, souvent en sanskrit, sont utilisés afin de définir un élément ou un exercice bien précis. Si tu es une grande adepte de yoga, tu as sans doute déjà entendu parler de Bandha. Mais lorsque tu dois le faire concrètement sur le tapis de yoga, te voilà perdu(e). Mais qu’est-ce donc que les Bandhas au yoga ? En quoi cela consiste-t-il ? Dans la discipline yogique de Pranayama qui se caractérise essentiellement par le travail avec le souffle, les Bandhas occupent une place fondamentale. Sur le plan physique, ils signifient sommairement verrouillages énergétiques. Ce sont les ligatures ou contractions musculaires, visant à diriger le prana ou à stopper son mouvement.

Que sont les Bandhas et à quoi servent-ils ?

Les Bandhas sont des contractions des muscles qui opèrent comme des verrous, afin de laisser l’énergie s’emmagasiner dans une région spécifique du corps. Il existe trois principaux centres, à savoir le périnée, le diaphragme et la gorge. Si à priori ils semblent être des exercices faciles, ils se révèlent essentiels dans le cadre d’exercices de respiration ou Pranayama, et de travail des postures ou hatha yoga. Dans la pratique, cela se traduit par des contractions de certaines parties du corps, afin d’activer l’énergie vitale ou Prana. L’énergie est accumulée dans une zone bien distincte du corps en vue de diriger son courant au mieux. Le rôle des Bandhas est donc de bloquer l’énergie afin d’alimenter un chakra. Dans certains cas, lorsqu’ils sont combinés à des postures particulières, ils revêtent un côté thérapeutique, en agissant sur le système lymphatique et sanguin.

Regard sur les Bandhas du yoga

On distingue principalement trois Bandhas rattachés aux trois centres : la gorge, le périnée et le diaphragme. Le Mula Bandha, l’Uddiyana Bandha et le Jalandhara Bandha peuvent être mis en pratique séparément, deux à deux ou les trois de manière simultanée. La pratique synchrone des trois Bandhas donne lieu à un quatrième Bandha appelé Maha Bandha. Dans la mesure où tu la maîtrises pas encore, il est recommandé de les activer un à un. Car il s’agit de méthodes puissantes dont la réalisation doit être effectuée de façon progressive.

Le Mula Bandha

Aussi nommé « verrou principal » ou « verrou racine », ce premier Bandha aide à améliorer la santé du système génital. Il permet également d’apaiser les hémorroïdes et de stimuler le système endocrinien. Tous les problèmes relatifs à la sexualité peuvent être traités grâce à l’exécution du Mula Bandha : atomie sexuelle, éjaculation prématurée, tensions et bien d’autres encore. Pour son accomplissement, tendre et rehausser les muscles au niveau du plancher pelvien. Si tu es une femme, tu dois resserrer les muscles de l’arrière du col de ton utérus. Pour la gent masculine, la région située entre les testicules et l’anus doit être contractée. Grâce au Mula Bandha, tes membres seront plus légers.

L’Uddiyana Bandha ?

Signifiant « se dresser », l’Uddiyana Bandha permet de hisser l’énergie par l’intermédiaire d’une contraction de la paroi de l’abdomen. Ce bandha agit comme un genre de massage sur les tissus et les organes abdominaux, ainsi que sur les muscles de la partie inférieure du dos. C’est alors qu’il peut remédier à la constipation, à des maux d’estomac. Il peut en outre atténuer le stress. L’exécution de l’Uddiyana Bandha peut consolider le métabolisme. Pour sa mise en pratique, contracter le plexus solaire en relevant le diaphragme vers le buste et en faisant rentrer l’abdomen. Ensuite, former une sorte de creux avec l’estomac tout en rentrant l’abdomen et le nombril en arrière.

Le Jalandhara Bandha

Jala veut dire « réseau ». Il fait référence au cerveau, de même qu’aux nerfs qui parcourent le cou. Quant au derme Dhara, il désigne le courant et représente un élément qui se dirige vers le haut. Par le Jalandhara Bandha, tendre la gorge tout en étirant sur la colonne vertébrale. Au final, ce Bandha intervient au niveau du cerveau. Pour l’appliquer, simplement rapprocher le menton sur le buste tout en exerçant une pression. Placer la langue contre le palais puis courber le cou naturellement. L’application de ce bandha est la plupart du temps effectuée au terme d’une inspiration. Il s’avère efficace dans la prévention des vertiges et des migraines. Il peut également soigner des douleurs aux oreilles et des maux de gorge.

Le Maha Bandha

Le Maha Bandha peut être traduit comme le « grand verrou ». C’est l’association suprême des trois verrouillages énergétiques cités plus haut : le verrouillage de la gorge, celui du diaphragme et le verrou de la racine. Tu peux l’utiliser au cours d’exercices de respiration ou pour te préparer à une séance de méditation. Néanmoins, tu ne dois pas le pratiquer trop souvent. Il doit être réalisé suivant des étapes bien précises. L’usage du Maha Bandha favorise la stimulation de l’énergie psychique. Il assure la régulation du système endocrinien. En même temps, il participe à la régénération cellulaire.

Si tu essai les Bandha pour la première fois, pense à le faire sous la supervision d’un enseignant. Il est nécessaire de t’exercer de manière régulière, voire au quotidien, si tu désires en ressentir tous les bienfaits. Au fil du temps, tu constateras un effet apaisant des Bandhas sur ton mental. Et pour cause, les rétentions du souffle accompagnées de ces verrouillages énergétiques engendrent un silence intérieur particulièrement bénéfique. Dernier conseil : si tu souffre de maladies cardiaques ou d’hypertension, ne pratique pas le Jalandhara Bandha ! Quant à l’Uddiyana Bandha, tu dois le réaliser à jeun.