LE YOGA POUR RELÂCHER LA TENSION DU COU

LE YOGA POUR RELÂCHER LA TENSION DU COU

Les raideurs au cou perturbent la plupart des activités quotidiennes,les problèmes au cou sont parmi les causes les plus fréquentes d’une diminution de la qualité de vie puisque plusieurs de nos cinq sens dépendent des mouvements de la tête, notamment la vision. Tension du cou, tension de l’épaule, sensation d’oppression thoracique, tête lourde, douleur au cou, manque de mobilité, pincement, douleur, frustration…

Il est possible d’améliorer ta condition en agissant sur les quatre principaux aspects d’une raideur cervicale: la douleur, la perte de mobilité, la faiblesse musculaire et le déséquilibre postural et de préserver la mobilité du cou, de maintenir ou d’augmenter la force et l’endurance de des muscles et de prendre soin des épaules et du dos, ces régions du corps pouvant parfois compenser efficacement des diminutions de capacités du cou.

La douleur est un communicateur elle nous demande de faire attention à quelque chose dans notre corps. Les sensations de douleur peuvent être accompagnées de sentiments et de pensées différentes. Entre les sentiments, les sensations et les pensées, il peut être très déroutant d’aller au fond du problème. La racine n’est parfois pas facile à découvrir, mais l’action de relâcher la tension ou la douleur peut en révéler la racine.

EXPIRER

Les muscles du cou sont directement reliés à la cage thoracique.

Une façon efficace d’en prendre soin est de se soucier de la respiration, et plus particulièrement de l’expiration. Celle-ci peut même être considérée comme un exercice de souplesse en ce qui concerne certains muscles du cou.  La respiration est l’un des moyens les plus rapides d’établir la communication entre le corps et l’esprit. Le cou de la plupart des gens est raide et leur respiration est moins profonde à cause des cales musculaires statiques ou des activités répétitives.

Lorsque l’on modifie le schéma respiratoire, c’est-à-dire passer d’un schéma respiratoire superficiel avec un cou raide à un mouvement profond avec des mouvements du cou, on constate un changement de l’intensité de la tension et de l’inconfort. La respiration est notre principal outil d’évaluation et de libération du stress, de la douleur et des tensions. 

Certaines activités modernes, telles que regarder l’écran de l’ordinateur ou le téléphone pendant des heures, entraînent nos muscles de la nuque à adopter des postures statiques d’endurance longues et spécifiques. Si le cou est maintenu dans une position statique pendant la majeure partie de la journée, il faudra également le mobiliser dans toutes les autres directions pour équilibrer la tension qui s’accumule. Sinon, le cou s’immobile et sera entraîné à être tendu.

Nos muscles du cou sont des stabilisateurs, des mouvements du cou et des muscles respiratoires auxiliaires regroupés en couches. Ils sont dépendants les uns des autres pour obtenir de l’aide. Prendre le temps  dans ses marges de mouvement comme les inclinaisons, les rotations, la flexion et l’extension afin d’interrompre le renforcement de la tension dans des zones spécifiques. Échauffer et étirer les muscles des épaules et du dos. Respirer profondément de façon concentré aidera à mobiliser les couches les plus profondes des muscles du torse et du cou, tandis que les mouvements des épaules et des bras permettront un relâchement superficiel des tensions musculaires et réduiront la tension et les restrictions.

Viens relâcher les tensions lors des classes dédié à cette pratique.