Le yoga pour dialoguer avec le corps

Le yoga pour dialoguer avec le corps

Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel. Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage.

C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages.

L’ouvrage composé par Jacques Martel “Le grand dictionnaire des malaises et des maladies”nous aide à comprendre nos états intérieurs en faisant des observations extérieures. Ce livre est une sorte de guide pour comprendre ce qui se joue et de faire remonter en surface les choses que nous pourrions avoir tendance à refouler, ou à ne pas vouloir apercevoir. Les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel. Ce pourquoi j’ai ajouté lors mes classes une guidance dans laquelle j’utilise ce langage afin de rendre les yogis plus conscient de leur corps et de leur état émotionnel, les amenant à comprendre le langage de leurs émotions.

QUELQUES exemples pour LES ÉPAULES

La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités. Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.

Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.

Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.

On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Le style de mes classes LIBÉRER LES TENSIONS porte sur cet aspect

Modifier, clarifier puis lâcher-prise par rapport à la situation qui te perturbe pour rencontrer ce que la douleur essaie de te dire, de te signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en toi, ce qui tente d’attirer ton attention sur quelque chose à changer dans ta vie.