LA RÉPÉTITION DE SCHÉMAS (PATTERN)

LA RÉPÉTITION DE SCHÉMAS (PATTERN)

POURQUOI RÉPÉTONS-NOUS DES SCHÉMAS ?

On parle aussi parfois de schèmes ou de pattern (mot anglais). Tout d’abord, nous savons qu’un schéma est une image comprenant les différents éléments d’un ensemble complexe, d’un phénomène ou d’un processus. Il s’agit d’un ensemble d’images et de sensations. Nous répétons parce que cela fait parti de notre apprentissage. Tout comme les erreurs que nous répétons tant que nous n’avons pas compris qu’il s’agit d’une erreur. Nos parents et nos éducateurs ont été des modèles pour nous. Et nous avons intégré leurs reflets comme dans un miroir. Ils ont commis des erreurs. C.est ainsi que nous répétons aussi leurs erreurs.

Nous répétons des schémas ou des schèmes parce dans notre enfance nous avons été témoin ou victimes de scènes traumatisantes. Des scènes assez fortes pour impressionner le jeune enfant que nous étions. Ces scènes se passaient entre parents, entre autres personnes adultes, entre un parent et nous.

Ces schèmes ou schémas, ont donné naissance, chez nous à des attitudes ou des comportements que nous utilisons, encore aujourd’hui, de façon automatique. Que nous appelons aussi mécanisme de survie. Parce que l’enfant, que nous étions a cru se protéger en les utilisant.  Ils ont surement été efficaces à cette époque, mais ils sont souvent devenus néfastes pour l’adulte que nous sommes devenus. Ce sont souvent ces comportements que nous répétons, lorsque nous sommes confronté à une situation qui, un tant soit peu, nous rappelle l’attitude d’une personne de notre passé.Celle-ci est resté imprimée dans notre mémoire.

Comment cela se passe t-il ?

Nous possédons divers systèmes dans notre cerveau. Il y en a trois principaux qui nous intéresse dans ce cas là : Le plus ancien, le plus archaïque, le système neuro-végétatif (ou reptilien). Puis vient celui que nous partageons avec les mammifères, le système limbique, le système limbique. Et pour finir par le plus récent le néocortex.

Le système neuro-végétatif ou reptilien: le système endocrinien et le système neuro-végétatif. Ils ont ainsi sous leur commandement tous les organes. De cette façon ceux-ci fonctionnent de façon automatique. Cet ensemble est relié à une glande, l’hypothalamus. Leur but est de nous maintenir en bonne santé.

Le système limbique : il contient le système nerveux périphérique et central. Il mémorise nos émotions, nos sensations et les conclusions que nous avons pu tirer d’événements, qui ont pu impressionner le jeune enfant que nous avons été. Il est lui aussi relié à l’hypothalamus. On comprends ainsi que nos émotions puissent, à la longue, perturber, par le biais de cette glande, le système neuro-végétatif, donc un organe.

Le néocortex comprend, entre autre, les deux hémisphères, droite et gauche relié entre eux par ce qu’on appelle le corps calleux. Ces deux hémisphères ont en charges les deux les deux cotés opposés de notre corps. Et toutes les autres zones du cerveau.

Comme l’hémisphère droit représente notre faculté émotionnelle, sentimentale, artistique, intuitive, nous disons qu’il s’agit de notre côté féminin. Alors que le gauche représente notre faculté liée aux mathématiques, à l’analyse, à l’intellect, à la logique, aux prises de décisions, à l’action, nous disons qu’il est masculin.

Le jeune enfant de zéro à sept ans, n’a pas encore la faculté de raisonner. Il est dans l’émotionnel et le ressenti. Son irrationnel va commencer à se mettre en place vers 7 ans, pour se terminer vers quinze ans. Donc, dans cet état de conscience, pour lui tout est vrai,il ne peut pas encore comprendre ce qui est abstrait.

Donc, selon le milieu dans lequel l’enfant vient au monde, il va très tôt interpréter des situations, surtout si elles sont violentes. Que les parents veillent ou non, c’est ainsi que ça se passe. Il va devoir mettre en place un mode de comportement, qu’il va ensuite répéter chaque fois qu’un événement similaire aura lieu. Et ce comportement va s’imprimer dan son système limbique, donc dans sa mémoire.

Ce qui veut dire, que même lorsqu’il seras adulte, il se comporteras devant une situation, un tant soit peu similaire, de façon automatique comme la première fois. Ainsi, nous répétons un schéma ou schème, tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas été, dans notre mémoire émotionnelle transformer la conclusion de l’enfant que nous étions avait trouvé à l’époque. De cette façon nous pouvons adapter notre nouvelle compréhension plus adulte de la situation en question. Ce qui nous amèneras à mettre en place un comportement plus en accord avec l’adulte que nous sommes devenus.

Ce procédé peut se faire en conscience (hypnose humaniste). Dans ce procédé c’est nous que nous changeons, pas ceux qui nous on fait du tort. Nous somme suffisamment motivé pour faire cette transformation, quand nous arrivons à notre limite du supportable, quand nous en avons assez de nous comporter de la sorte. Nous pouvons alors transformer les conclusions que l’enfant avait fait et apporter l’équilibre nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

RÉSERVE TA SÉANCE D’HYPNOSE ou de COACHING PNL ou PARTICIPE À UN ATELIER
450.898.0389

Séance d’hypnose offertes à Joliette