Fais-toi entendre

Communiquer clairement pour mieux se faire comprendre

Communiquer est un acte fondamental pour créer et maintenir des liens avec ceux qui nous entourent. Abordes chaque relation avec l’esprit ouvert, puisque chaque personne est différente.

Pourtant, nous sommes nombreux à ne pas savoir comment nous y prendre. Ainsi, il nous arrive de devenir « blessant », sans le vouloir, par la forme de nos propos.

De même, par peur de blesser ou faute de savoir comment aborder certains sujets, nous partons dans des explications incompréhensibles. Nous créons alors plus de trouble que nous n’obtenons de réponses.

Exprimer ses sentiments et ses besoins

L’estime de soi est touchée, car nous avons tous besoin de nous sentir entourés. Nous sommes des êtres sociaux, l’autre nous permet d’avoir un retour sur soi. Il sert d’exemple ou de miroir pour exister.

Par ailleurs, les sentiments sont des moyens puissants pour nous connecter aux autres et avoir ce retour d’information. Savoir les exprimer avec sincérité permet de créer des liens, de l’empathie.

Or, ces sentiments sont très difficiles à exprimer. D’un point de vue culturel, communiquer ses sentiments est souvent vécu comme un signe de faiblesse.

Du reste, tu l’as certainement remarqué, une demande qui n’exprime aucun sentiment est souvent ressentie comme un ordre. L’ordre étant à sens unique, il ne peut créer ni lien ni empathie.

Il n’existe que 4 grands sentiments qui peuvent s’exprimer clairement : la colère, la tristesse, la peur et la joie. Nous les connaissons tous alors pensons à les exprimer.

Encore faut-il savoir exprimer ce que l’on ressent, pour soi, comme pour les autres. Les habitudes, toujours elles, nous poussent trop souvent à exprimer un jugement : « je pense », « tu devrais », « il faut »

Dans sa conception de la communication non violente, Marshall Rosenberg suggère une approche factuelle. C’est-à-dire qu’il nous faut simplement exprimer des constats : « je vois que », « j’entends que ». De cette façon, nous créons moins de frustrations et nous ne jugeons pas. Ce qui permet d’ouvrir le dialogue alors qu’un jugement, s’il n’est pas partagé, le refermera.

Fais-toi entendre

Tu as l’impression de ne pas être comprise dans tes besoins. Tu te demande si tu parles chinois car ton entourage ne semble pas t’entendre. Est-ce que tu en demande trop ?

Bien souvent la pertinence du regard que nous posons sur nous-mêmes, entre dans le jugement, la dévalorisation et la focalisation sur le négatif, nous avons peine à voir qui nous sommes réellement.

Il y a fort à parier que la crainte du regard des autres trouve sa source dans les jugements très durs que nous passons sur nous-mêmes. Habitués aux critiques acerbes que nous formulons sur nous-mêmes, nous finissons par nous imaginer que les autres ont autant de discours négatifs sur nous que nous en avons nous-mêmes. Probablement à tort.

La dévalorisation s’exprime de bien des manières, entre discours interne négatif, excès d’exigence envers soi-même, non acceptation de qui nous sommes et comparaisons défavorables. Alors que le regard de l’autre nous renvoie bien plus de caractéristiques positives que nous l’imaginons.

Nous pouvons en tirer quelques pistes pour redorer notre image de nous-mêmes et au passage renforcer l’estime de soi.

Session de groupe
  • Apprends à valoriser l’image que tu as de toi.
  • Quelle image de toi-même désires-tu projeter ? Apprends à gérer la critique des autres.
  • Changement de perception.
  • Découvre et guérit tes blessures.
  • Identifie tes manques.
  • Apprends à communiquer et à combler tes besoins (Introduction à la PNL).
  • Établit une communication consciente et développe des relations saine dans le respect de toi-même et des autres.

Chaque rencontre d’une durée de 3h se déroule dans le confort sous forme de discussion et de partage et se termine par une détente profonde. Ce programme est établit sur 4 semaines consécutives.

Session en privée
  • 1ère rencontre : Bilan de ton Estime de soi et de ta confiance en toi. (Travaux à faire à la maison et lecture audio).
  • 2e rencontre : Retour sur les travaux. Comment te faire entendre.
  • 3e rencontre : Outils afin de communiquer clairement tes besoins.
  • 4e rencontre : Bilan des progrès personnels et plan d’action.
  • Chaque rencontre est d’une durée de 2h. Ce programme est établit sur 4 semaines consécutives.

Améliorer notre relation avec les autres, observer leurs conversations habituelles, afin d’en déterminer les points forts et les points faibles. Ainsi, quand nous échangeons avec une personne, il devient possible de prendre le temps d’établir le lien de la communication ce qui en fait toute la différence de notre échange.

Se syncrhoniser au ton de la voix, à la posture, aux choix des mots, au rythme de la respiration… puis s’ y installer.

Cette apprentissage te permettras de mieux communiquer avec les personnes qui te sont proches et de découvrir de nouvelles façons afin de t’adresser à elles, pour te faire mieux comprendre ou leur signifier que tu les as comprises.